Les choses bougent enfin, avec un certain retard sur les États-Unis et le Royaume-Uni, dans le monde francophone de l'archéologie. Respect de la biodiversité, coopération avec les amateurs... cela fait en effet seulement quelques années que l’on commence à se poser des questions éthiques sur les chantiers de fouilles.

Ségolène Vandevelde et Béline Pasquini ont créé l'association Archéo-Éthique, pour soulever les questions éthiques sur les chantiers de fouilles archéologiques
Ségolène Vandevelde et Béline Pasquini ont créé l'association Archéo-Éthique, pour soulever les questions éthiques sur les chantiers de fouilles archéologiques © Getty / Arctic-Images

Les questions d'éthique, en archéologie, sont souvent posées par des femmes. Ségolène Vandevelde, avec Béline Pasquini, a créé l’association Archéo-Éthique. Elles alertent notamment sur l’importance d’aborder les problématiques écologiques sur les chantiers de fouilles ou d’interroger l’éventuelle instrumentalisation des découvertes archéologiques à des fins politiques. Suite et fin de la grotte d’Arcy-sur-Cure, en Bourgogne, qui a la particularité d’avoir été occupée à toutes les époques, du Paléolithique à nos jours.

Pour aller plus loin

Retrouver les actualités de l'association Archéo-Éthique sur Facebook ou sur Twitter

Programmation musicale
L'équipe