Alors qu'on attend de nouvelles restrictions d'utilisation de l'herbicide controversé, série de reportages avec des agriculteurs utilisateurs. Ceux qui réduisent les doses mais ne veulent pas s'en passer, ceux qui testent des solutions alternatives, ceux qui n'utilisent plus de glyphosate. (1/4)

En arboriculture la plupart des exploitations utilisent du glyphosate
En arboriculture la plupart des exploitations utilisent du glyphosate © Radio France / sandy Dauphin

On attend début octobre 2020 la décision de l'agence sanitaire l'Anses missionnée deux ans plus tôt par le gouvernement .  Elle va restreindre les conditions d'utilisation du glyphosate après avoir évaluer les solutions alternatives à l'herbicide.  

En attendant,   comment les agriculteurs se préparent-ils à ce nouveau tour de vis ? Premier volet de notre série de reportages (1/4)  en arboriculture, grosse utilisatrice de pesticides.

Daniel Sauvaître préside l'Association nationale pomme poire qui représente les deux tiers de la production française.  Il cultive 92 hectares de pommiers à Reignac en Charente. Son verger est labellisé éco-responsable, cela veut dire qu'il est engagé dans une démarche de réduction de  produits phytosanitaires mais il estime ne pas pouvoir s'en passer complètement. 

En février dernier,  l'Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (Inrae) a publié un rapport sur les alternatives au glyphosate en arboriculture. 

Programmation musicale
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.