Deuxième volet de notre reportage dans les Deux-Sèvres, avec les chercheurs du Centre d'études biologiques de Chizé. Xavier Bonnet est spécialiste (et passionné !) des serpents qui hélas, disparaissent.

Une couleuvre blessée est recueillie par les scientifiques de Chizé
Une couleuvre blessée est recueillie par les scientifiques de Chizé © Radio France / Anaëlle Verzaux

Avez-vous déjà touché une vipère ? Les enfants qui viennent au centre d’études biologique de Chizé, oui ! Certains ont même voulu leur faire des bisous et des câlins... heureusement, chercheurs et accompagnateurs  sont intervenus à temps !

Dans la forêt De Chizé, il y en a, des serpents ! En vingt ans, l'erpétologue Xavier Bonnet en a manipulé des dizaines de milliers. Beaucoup sont connus des scientifiques, ont été numérotés, analysés, et relâchés dans la nature. Mais toujours sous surveillance, pour comprendre pourquoi il y en a de moins en moins. 

On a tendance à se focaliser sur les espèces rares qui disparaissent, mais pour Xavier Bonnet, l'urgence, c'est de s'occuper de la biodiversité commune, comme les serpents.

Leur diminution, observée depuis 1998, inquiète d'autant plus que les serpents résistent bien aux coups durs. Il vivent plutôt longtemps, de dix à quinze ans, peuvent encaisser des hivers rigoureux, des canicules, et des polluants. Si ces durs à cuir disparaissent, il y a vraiment de quoi s'inquiéter.

Attention, on entre dans un laboratoire plein de vipères... 

Programmation musicale
Thèmes associés