Depuis des années, l’ASPAS, association de protection des animaux sauvages, fait beaucoup parler d’elle. Grâce aux dons de particuliers, elle rachète des territoires de chasse pour créer des espaces protégés pour que la nature "se répare". Cette semaine interroge le rapport entre humain et sauvage.

Elise tente de retrouver son chemin
Elise tente de retrouver son chemin © Radio France / Caroline Gillet

Elise, 24 ans, a rejoint l’ASPAS il y a quelques mois pour un service civique. Elle a notamment suivi une formation pour surveiller les espaces de vie sauvage et faire de la pédagogie auprès des visiteurs de ces espaces : chasse, pêche, cueillette y sont interdites. Elle est aussi passionnée par les combats juridiques de l’association. Mortifiée par la perspective de l’effondrement, Elise tente de lutter contre son découragement. Militer dans une association comme l’ASPAS l’aide à calmer son inquiétude.

Pour aller plus loin

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Programmation musicale
Thèmes associés