Suite de la série de reportage dans cette forêt de Pologne classée au Patrimoine mondial de l'Unesco, avec un sujet qui fâche: voilà quelques années que le gouvernement polonais s’entête à vouloir en ratiboiser une partie. Au point d’avoir été condamné par la Cour de Justice de l’UE en 2018.

Voilà quelques années que le gouvernement polonais s’entête à vouloir ratiboiser une partie de cette forêt de Pologne classée au Patrimoine mondial de l'Unesco,
Voilà quelques années que le gouvernement polonais s’entête à vouloir ratiboiser une partie de cette forêt de Pologne classée au Patrimoine mondial de l'Unesco, © Radio France / Giv Anquetil / France Inter

Après l'émerveillement dans cette forêt vieille de 11 000 ans, une inquiétude plane.  Pas dans la réserve stricte, protégée de toute intervention humaine, mais tout autour, dans la zone pourtant labellisée Natura 2000 et Patrimoine mondial de L’Unesco. Là où, sous prétexte de combattre un insecte prédateur, les autorités polonaises ont abattu par milliers des arbres centenaires. En 2017, des scientifiques et défenseurs de l’environnement comme Adam Bohdan (de la Fondation Pologne Sauvage, Dzika Polska) avaient battu le rappel pour la défendre. Saisie, la Cour de Justice de l'UE leur avait donné raison, condamnant la Pologne en 2018.

Mais après cette première victoire, Adam a bien raison de ne pas baisser la garde: le 9 mars dernier le Ministre Polonais de l'Environnement (le 4è depuis la mobilisation de 2017) a rouvert les hostilités avec un nouveau programme d'abattage, aussitôt dénoncé de toutes parts. On risque donc d'entendre bientôt reparler de Białowieża...

L'équipe