Premier volet d'une nouvelle série de reportages en Suède, avec des citoyens ordinaires qui refusent de se laisser faire. Car il n’y a pas que Greta Thunberg qui s’y bouge pour le climat : exemple avec des militants XR de Stockholm qui vont réveiller leur Premier ministre en pleine nuit.

Action de Extinction Rebellion à Stockholm
Action de Extinction Rebellion à Stockholm © Radio France / Giv Anquetil

Si la Suède jouit d’une si bonne image écolo, qui recycle consciencieusement, de patrie de Greta Thunberg, qui vient même ces jours-ci d’émettre un timbre à son effigie... on y trouve quand même des pas contents, inquiets même face à la catastrophe climatique qu’ils redoutent inéluctable. Et qui veulent agir, convaincus que les gouvernements ne prendront des mesures radicales que si on les y contraint. Exemple avec les militants Extinction Rebellion de Stockholm (ce mouvement de désobéissance civile en lutte contre l'effondrement écologique et le changement climatique lancé en octobre 2018 au Royaume-Uni), qui ont déjà quelques victoires à leur actif en Suède, comme l’abandon du projet d'agrandissement gigantesque de la raffinerie de Lysekil en septembre dernier. 

Quand Extinction Rebellion réveille le Premier Ministre Suédois en pleine nuit
Quand Extinction Rebellion réveille le Premier Ministre Suédois en pleine nuit © Radio France / Givc Anquetil

En juin dernier ils avaient fait croire un moment que le principal fonds de pension suédois se retirait des investissements dans les énergies fossiles, avec un faux communiqué de presse renvoyant à un faux site, et même l’AFP s’était fait berner par cette fakenews censée provoquer le débat... Cet hiver, ils continuent de mettre la pression sur les autorités pour aller plus vite vers la neutralité carbone (annoncée pour 2045), quitte à aller réveiller le Premier Ministre Stefan Löfven en pleine nuit, pour lui rappeler l’urgence climatique. 

L'équipe