Après les incendies, les amérindiens Uru Eu Wau Wau et Surui de la région protégée du Rondônia luttent pour ne pas voir disparaître leur forêt.

Le jeune homme Boatutu, 23 ans.
Le jeune homme Boatutu, 23 ans. © Radio France / Giv Anquetil

Dans les aires protégées du Rondônia, les populations autochtones vivent sous tension des attaques toujours plus pressantes de ceux qui veulent accaparer leurs terres. Dans cette région, où la population a voté à 72% pour Bolsonaro aux dernières élections, des grileiros sont venus occuper par la force une partie des terres des Uru Eu Wau Wau, encouragés semble-t-il par les promesses d’ouvrir les ressources des réserves pour développer le pays.

Après les avoir chassés une première fois, les amérindiens ne cessent de patrouiller, avec leurs seuls arcs et flèches pour prévenir les incessantes intrusions. Pour preuve, le panneau à l’entrée de leur territoire a été criblé de balles. 

 Le panneau à l’entrée du territoire des Uru Eu Wau Wau, criblé de balles.
Le panneau à l’entrée du territoire des Uru Eu Wau Wau, criblé de balles. © Radio France / Giv Anquetil

Retour sur les lieux avec Boatutu, 23 ans et paré au combat, pendant que l’ainé Boadjub chante un chant de guerre.

L'homme plus mûr qui chante un chante de guerre Boadjud.
L'homme plus mûr qui chante un chante de guerre Boadjud. © Radio France / Giv Anquetil
Thèmes associés
(Ré)écouter Le reportage de la terre au carré
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.