Suite de notre série de reportages sur la biodiversité en Baie de Somme. A quelques mois du Congrès de l'UICN, l'union internationale de conservation de la nature, à Marseille, coup de projecteur sur un programme de préservation des dunes de Fort-Mahon et de ses espèces endémiques.

Ici, sur la côte picarde, les dunes de l'Authie sont restaurées pour préserver leur biodiversité.
Ici, sur la côte picarde, les dunes de l'Authie sont restaurées pour préserver leur biodiversité. © Radio France / Célia Quilleret

Dans les dunes de l'Authie, le paysage est lunaire. Nous sommes face à d'immenses bandes de sables sur 3000 hectares. Avant d'atteindre le rivage, il faut marcher longtemps et arpenter ces montagnes de sable. Certaines sont blanches face au rivage, mais d'autres sont recouvertes d'arbustes. Or il n'est pas souhaitable que cette dune devienne une forêt, ces pelouses dunaires très riches de biodiversité sont en effet en danger d'extinction à l'échelle européenne.

Alors comment éviter cette transformation ? Des travaux ont commencé il y a trois ans pour déboiser et débroussailler. Yvan Jacquemain, du Conservatoire du littoral, et Benjamin Blondel naturaliste au syndicat mixte Baie de Somme Grand littoral picard, observent déjà des résultats, il y a même des espèces, comme l'alouette lulu, qui réapparaissent.   

Programmation musicale
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.