Je suis allé à la rencontre d'un cheval que le museum de Paris conserve encore dans sa galerie des espèces disparues, il s'agit du cheval de Prezwalski. On pensait que cet animal n'existait plus jusqu'à sa découverte ou plutôt sa redécouverte au siècle dernier.

2 chevaux de Przewalski
2 chevaux de Przewalski
Chevaux de Przewalski
Chevaux de Przewalski

On pensait que cet animal n'existait plus jusqu'à sa découverte ou plutôt sa redécouverte au siècle dernier. Aujourd'hui, cette espèce de cheval es encore très menacée. Il n'en reste plus que 2500 sur la planète, conservés principalement dans des zoos. Physiquement, ce cheval n'a rien à voir avec son cousin domestique: il a une allure massive avec une grosse tête et sembnle sortir tout droit d'une peinture préhistorique. L'association TAKH que je suis parti voir se charge de le réintroduire dans son milieu naturel : la Mongolie. Comme le Causse Méjean ressemble beaucoup aux steppes mongoles, l'association s'est installé ici pour laisser grandir les chevaux et les envoyer ensuite en Asie. Et ça marche.

L'association TAKH
L'association TAKH

Après 30 ans d'existence, l'association TAKH va s'ouvrir au public afin de proposer des séjours en immersion et encadrer des projets pour financer son avenir. 

En attenant vous pouvez parrainer un cheval sur leur site TAKH.ORG (idée cadeau de noël!)

Sébastien CARTON DE GRAMMONT, Responsable du centre d'élevages et coordinateur des visites.
Sébastien CARTON DE GRAMMONT, Responsable du centre d'élevages et coordinateur des visites.
Thèmes associés