C’est à Mare-longue au Sud-Est de l’île, sur les contreforts du volcan, que se trouve la dernière forêt tropicale originelle de la Réunion. Un trésor de biodiversité unique, mais qui est aujourd’hui en sursis. Visite avec Dominique Strasberg, écologue terrestre avec son équipe de l'Université de la Réunion.

Giv Anquetil dans la forêt de Mare-Longue
Giv Anquetil dans la forêt de Mare-Longue © Radio France

Dernière forêt tropicale primaire de basse altitude de l'archipel des Mascareignes (la Réunion, Maurice et Rodrigues), les 68 ha protégés de Mare-longue ont miraculeusement échappé au défrichage, justement parce qu’elle a poussé sur une ancienne coulée de lave, impropre à l’agriculture. Et elle nous donne un aperçu unique de l’incroyable richesse de ce à quoi ressemblait la forêt d’autrefois: sur 43 espèces d'arbres inventoriées par hectare, 41 sont indigènes et 33 sont endémiques.

C’est le terrain de recherche de Dominique Strasberg, professeur d’écologie terrestre et de son équipe à l’Université de la Réunion parce que –même protégé en réserve intégrale, cet  écosystème complexe est aussi un des plus menacés au monde, faute d’animaux pour l'ensemencer… Une forêt mort-vivante.

Giv Anquetil en compagnie de Dominique Strasberg (à gauche) et Sébastien Albert (à droite)
Giv Anquetil en compagnie de Dominique Strasberg (à gauche) et Sébastien Albert (à droite) © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.