Sublime. Les tremblements du monde
Sublime. Les tremblements du monde © Radio France

Une exposition qui explore l’ambivalente fascination qu’exerce sur nous la tourmente des éléments.

Cette « passion mêlée de terreur et de surprise » , cristallisée par le philosophe Edmund Burke en 1757 en un mot, le « Sublime », exprime ce mélange d’attraction et de répulsion éprouvé par l’homme face aux manifestations déchaînées de la nature, le sentiment de sidération, de solitude, de toute-puissance et de terreur mêlées face à son immensité.

À travers près de 300 œuvres, films et documents, Sublime, les tremblements du monde interrogent cette notion de sublime, en rassemblant les œuvres d’une centaine d’artistes du monde entier, de Léonard de Vinci à Richard Misrach en passant par William Turner, Agnes Denes et Lars von Trier.

Hélène Maisel , chargée de recherches et d'expositions au Centre Pompidou-Metz est avec nous ce matin

Sublime, les tremblements du monde, au Centre Pompidou-Metz jusqu'au 5 septembre

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.