Occupy Hong Kong, deuxième jour de manifestation
Occupy Hong Kong, deuxième jour de manifestation © ALEX HOFFORD/EPA/MAXPPP

Des parapluies jaunes par dizaines de milliers dans les grandes artères de Hong Kong pour se protéger du soleil et des sprays au poivre des policiers, des parapluies jaunes qui crépitent sur les réseaux sociaux comme symbole de ce mouvement de désobéissance civile…

Pour la première fois depuis la rétrocession à la Chine en 1997, lycéens, étudiants, universitaires, citoyens de la société civile sortent dans la rue pour dire leur aspiration à plus de démocratie, leur exigence d’un vrai suffrage universel.

Sit-in pacifique aujourd’hui dans cette ville considérée comme le havre du capitalisme financier mondial, mais sous très haute protection policière, car cette manifestation, comme ses revendications sont un véritable défi lancé à Pékin : en ce jour de fête nationale, la république populaire de Chine a 65 ans.

Hong Kong 2014 a-t-il quelque chose à voir avec Tiananmen 1989 ? Qui sont ces manifestants ? Quel avenir pour ce mouvement ? Comment Pékin peut-il réagir ?

Nous attendons vos questions au 01 45 24 7000, sur franceinter.fr et sur les réseaux sociaux, Facebook et Twitter au hashtag #TelSonne.

Avec, comme invités :

En direct de Hong-Kong: Philippe Reltien notre correspondant sur place.

Avec Marie Holzman , sinologue. Présidente de l’association Solidarité Chine. Éditrice et traductrice de Liao Yiwu.

ZHANG Lun , maitre de conférences en sociologie à l’Université de Cergy-Pontoise. Il a participé au mouvement de Tiananmen quand il était étudiant en 89 à Pékin.

Jean-Françosi Huchet, Professeur à l'INALCO, spécialiste de l'économie et des sociétés des mondes chinois.Il

a dirigé le Centre d’études français sur la Chine contemporaine basé à Hong Kong et la revue Perspectives chinoises .

Dominique André , du service Étranger de France Inter . Ancienne correspondante de Radio France en Chine.

Les liens

Centre d'Etudes français sur la Chine contemporaine

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.