Ce mardi 1er septembre, c'est le jour de la rentrée des classes pour plus de 12 millions d'élèves de primaire, collège et lycée. Alors que la réouverture des écoles semble indispensable pour le gouvernement, beaucoup s'interrogent sur l'efficacité des protocoles sanitaires qui seront appliqués à l'école.

Mardi 1er septembre 2020 : premier jour d'école ici à Montpellier
Mardi 1er septembre 2020 : premier jour d'école ici à Montpellier © Maxppp / RICHARD DE HULLESSEN

Après des mois sans école, c'est à la fois un soulagement et une grande inquiétude de rouvrir toutes les écoles primaires, collèges et lycées en ce mardi 1er septembre. S'il était essentiel que les élèves puissent retourner à l'école et que leur scolarité ne soit pas trop impactée par l'épidémie de Covid-19, la reprise des cours ne doit pas se faire au détriment des mesures sanitaires. 

Port du masque dès 11 ans, gestes barrières et lavages de mains, mesures de distanciation physique dans la mesure du possible : le gouvernement a affirmé que la France était prête pour une rentrée des classes qui devrait se passer de la manière la plus normale possible.

Pourtant, on entend de nombreuses voix - tant de parents d'élèves que de personnels des écoles - s'élever contre ces protocoles qu'ils jugent soit insuffisants soit injustes. Et vous, comment percevez-vous cette rentrée des classes hors du commun ? Etes vous satisfaits des protocoles sanitaires ou les trouvez-vous insuffisants ? 

Pour en parler avec nous et répondre à vos questions Sophie Venetitay, Secrétaire du SNES-FSU pour l’académie de Versailles, et Sabine Duran, Directrice d’école et représentante Sud Education.

Toutes vos questions et vos témoignages au standard de Radio France - 01 45 24 70 00 -, sur l'application France Inter, et par e-mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com

Les invités
  • Sophie VenetitaySecrétaire du SNES-FSU pour l’académie de Versailles
  • Sabine DuranProfesseure des écoles en élémentaire à Aubervilliers.
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.