En France, selon les estimations de la Cour des comptes, l'autisme touche près de 700 000 personnes dont 75 000 seulement sont diagnostiquées et prises en charge. Le gouvernement doit dévoiler le 4e plan autisme en fin de semaine afin d'améliorer le dépistage et l'accompagnement des personnes atteintes.

La France a-t-elle rattrapé son retard dans la prise en charge de l'autisme?
La France a-t-elle rattrapé son retard dans la prise en charge de l'autisme? © Getty / ZenShui/Alix Minde

Longtemps la France a été montrée du doigt. Elle a été même été condamnée. Pour ses manquements par le conseil de l' Europe et le tribunal administratif de Paris. Carence dans la prise en charge.   

En matière d'autisme en France, on a longtemps été à côté. Sur le diagnostic, sur l’accompagnement et peut être aussi, sur le regard, que l'on porte sur l'autisme qu'on a vite fait de caser dans la case handicap sans trop se préoccuper de l’extrême hétérogénéité de ces troubles.

On parle des enfants, on parle aussi des adultes. Alors est ce que ce retard qui est le notre commence à être rattrapé ? Est ce qu'on fait l'effort aujourd'hui? Nous les neurotypiques. Est ce qu'on est mieux capables d'appréhender ce qui n'est pas dans la norme? Notre norme.   Est ce que le quatrième plan autisme qui sera présenté à la fin de la semaine ira dans le sens de ce que souhaitent les premiers concernés?  On le saura vite. On en parle ce soir.

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.