Les chiffres des violences conjugales sont en hausse. Dans les prisons, largement surchargées, la tension est grande. Malgré une réduction considérable de son activité, la justice doit continuer de fonctionner.

D'après le Ministère de l'Intérieur, les violences conjugales ont augmenté de 30%. Un numéro d'alerte par SMS a d'ailleurs été mis en place, le 114. Les mesures prises pour faire respecter le confinement, mais aussi le désengorgement des prisons, rendent l'action de la justice indispensable.

Elle fonctionne au ralentit, pourtant, cette justice. Ayant reporté une grande partie de son activité, les avocats,les magistrats et les juges se concentrent sur les affaires essentielles. Entre télé-travail, audiences à huit-clos et manque de matériels de protection, les difficultés se multiplient.

Comment la continuité de la Justice est-elle assurée ? Quelles sont les difficultés ? Dans ce contexte, le respect des règles élémentaires (impartialité, défense, sécurité...) est-il assuré ?

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.