Nouvelle semaine de fronde sociale, avec pour point d’orgue le 5 décembre. Le gouvernement ne semble pas près de céder face aux syndicats en colère, et à une mobilisation qui s’annonce massive.

Retraites : J-3 avant la grande mobilisation
Retraites : J-3 avant la grande mobilisation © AFP / STEPHANE DE SAKUTIN

A l’appel des principaux syndicats, le mouvement sera fortement suivi au sein de l’Education nationale, des transports et des services publics dans leur ensemble. L’ex-numéro 1 de la CGT, Bernard Thibault, estime que « le mécontentement social est plus fort qu’en 1995 ».

Les infrastructures s’annoncent paralysées, du ramassage des déchets au fonctionnement des écoles en passant par les trains et métros - totalement interrompus le 5 décembre. Malgré cette perspective, les Français continuent de soutenir un mouvement considéré comme légitime par plus de 60% d’entre eux, face à un projet que beaucoup trouvent illisible, flou. 

La révocation des régimes spéciaux, présentée comme une volonté égalitaire, fait évidemment débat, tout comme le prix du point. Mais on parle aussi beaucoup de mesures qui incitent à travailler plus longtemps, qui pourraient voir le nombre de travailleurs de 65, 70 ans augmenter. Pourtant, difficile pour les plus âgés de trouver un emploi, à mesure que leur désirabilité sur le marché du travail décline…

L’issue de cette confrontation s’annonce imprévisible. Car le gouvernement a fait comprendre son intransigeance, par les mots du ministre Gérald Darmanin, qui a fait savoir hier que la grève ne mènerait en rien un renoncement à la réforme. 

Comment les syndicats et le gouvernement se préparent, à l’approche du jour J ? Qu’attendre de ce 5 décembre et de la mobilisation qui va vraisemblablement se poursuivre ? 

Toutes vos questions et vos témoignages au standard de France Inter - 0145247000 - et par mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.