Depuis les dernières élections municipales, 14 villes de France sont désormais gérées par le Front national

Le soir du premier tour, Marine Le Pen réunissait ses militants à Hénin-Beaumont, ville dirigée par le FN
Le soir du premier tour, Marine Le Pen réunissait ses militants à Hénin-Beaumont, ville dirigée par le FN © AFP / Alain Jocard

Le 18-20 ce soir sur les villes administrées par le Front National. Si l’on remonte dans le temps, 1983 est la date importante : le FN remporte alors la ville de Dreux, une première politique et médiatique, cette simple municipale partielle monopolisant le débat public dans la France entière. 34 ans plus tard, le Front national gère 14 villes. Le parti présente ces villes comme des prises de guerre et autant de laboratoires démontrant sa capacité à gérer, à gouverner, en l’occurrence à échelle locale. Voilà pour le discours de soirée électorale. Qu’en est-il au quotidien ? Amis auditeurs, que vous viviez dans l’une de ces 14 municipalités ou non, que vous soyez électeur frontiste ou pas, j’attends vos questions jusqu’à 20 heures dans ce Téléphone sonne.

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.