En France, les enfants orphelins, abandonnés, ou venant de familles en difficulté sont pris en charge par l'Aide sociale à l'enfance, géré par les départements. À leur majorité, ils sont parfois livrés à eux même du jour au lendemain : un quart des sans-abris de 18 à 25 ans seraient d'anciens enfants placés.

Enfants placés : à 18 ans, le saut dans le vide ?

On appelle ça une sortie sèche : c'est quand on a été ballotté d'une famille d’accueil à une autre, qu'on a changé d'école, de ville, qu'on est passé maintes fois devant les services sociaux, mais qu'à 18 ans c'est terminé, fini, au revoir, débrouille toi et bon courage. 

La sortie sèche, c'est plus rien et plus personne. Certains de ceux que l'on appelle les enfants placés ont droit à un contrat jeunes majeurs, ce sont les départements qui s'en chargent, mais pour combien de temps ? Pour combien de jeunes surtout ? Et sinon, qu'est ce qui se passe ? Et bien c'est la rue ! Savez vous qu'un quart des sans abris est un ancien enfant placé ? 

Lundi, un projet de loi sera examiné. Il est question notamment de rendre systématique les contrats jeunes majeurs pour éviter qu'au moment de la majorité, le saut dans le vide soit un crash au sol. Comment mieux accompagner ces jeunes gens, et mieux les emmener vers une vie d'adulte ?

Posez vos questions sur l'aide sociale à l'enfance à nos invités au 01 45 24 7000 :

Lyes Louffok, ancien enfant placé, membre du conseil national de la protection de l’enfance

Laura Izzo, éducatrice spécialisée et Christophe Anché, assistant social, auteurs de Du côté des enfants en danger (Editions des Equateurs)

Les invités
  • Lyes LouffokAncien enfant placé, membre du conseil national de la protection de l’enfance
  • Christophe AnchéAssistant social, auteur de "Du côté des enfants en danger"
  • Laura IzzoEducatrice spécialisée, auteure de "Du côté des enfants en danger"
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.