Cinq ans après les attentats contre Charlie Hebdo, de l'Hyper Cacher et de Montrouge, le premier des 49 jours de procès s'est tenu aujourd'hui à Paris. Ce procès pour terrorisme, filmé, est une première, il s'annonce historique et sans précédent. Qu'en attendent les victimes et les familles de victimes ?

Procès des attentats contre Charlie : qu’en attendent les victimes ?
Procès des attentats contre Charlie : qu’en attendent les victimes ? © AFP / MANUEL COHEN / MANUEL COHEN

Quarante-neuf jours de procès, quatorze accusés dont trois absents, un procès filmé : c'est une première en matière terroriste pour un procès qui doit s'inscrire dans l'Histoire

Mais les auteurs des attaques ayant été tués et les accusés poursuivis pour les chefs d'accusation les plus graves étant absents (notamment Hayat Boumeddiene, partie en Syrie après les faits), il s'agit du procès du second cercle de ces attentats. Certains critiquent un procès des "petites mains", où d'ailleurs seuls sont présents des présumés complices d'Amedy Coulibaly, puisque les frères Kouachi avaient laissé très peu de traces derrière eux. 

Que représente ce procès pour les victimes et les familles des victimes des attentats contre Charlie Hebdo, l'Hyper Cacher et de Montrouge ? Qu'en attendent-ils ?

Pour en parler avec nous et répondre à vos questions Maryse Wolinski, Auteure de Au risque de la vie (Seuil), et Guillaume Denoix de Saint-Marc, Porte-parole et directeur général de l’AFVT (Association française des victimes du terrorisme). 

Toutes vos questions et vos témoignages au standard de Radio France - 01 45 24 70 00 -, sur l'application France Inter, et par e-mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com

Les invités
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.