La publication hier de l’enquête PISA, qui souligne les résultats plus que moyens de notre système éducatif, a relancé le débat sur l’école en France. Pas assez égalitaire, renforçant les disparités sociales et spatiales… Comment assurer les mêmes chances à tous dans les classes ?

Enquête Pisa 2018 : inégalités sociales, la lutte des classes
Enquête Pisa 2018 : inégalités sociales, la lutte des classes © Getty / davidf

Il y a une vraie marge de progression pour l’élève France. C’est ce que dégagent les résultats de l’enquête PISA internationale dont les conclusions viennent de paraître, et qui évalue les systèmes scolaires du monde entier. Pourtant, la France n’est pas si mal classée, puisqu’elle se situe dans la moyenne supérieure – le ministre de l’Education qualifie les résultats d’ «honorables»

Le vrai problème, l’enseignement à tirer, ce sont les inégalités que l’école fabrique et reproduit. La réforme de la carte scolaire, il y a douze ans, a échoué à résorber la fracture qui traverse le système scolaire. Notre pays est celui où l’origine socio-économique explique le plus la progression des résultats…

Au point où le débat se porte sur l’existence d’un véritable déterminisme social et géographique, qui préside aux destinées des enfants. Qui oblige les élèves des milieux ruraux et défavorisés à revoir leurs ambitions à la baisse, à s'empêcher de penser et de rêver aux meilleures formations, à penser que ça n’est pas fait pour eux. Une étude IFOP, « Jeunes des villes, jeunes des champs », montre que les origines des élèves continuent à influer fortement sur leurs choix, leur façon de se projeter dans l’avenir. 

Les syndicats invoquent le manque de moyens du personnel éducatif, et le ministère parle du manque de temps pour mener en un mandat une réforme structurelle de l’école…

Est-ce qu’il y a vraiment un système éducatif, tant il semble inégalitaire ? Comment expliquer de tels écarts de réussite entre les élèves ? Quel chemin faut-il prendre pour résorber ce phénomène ? A t-on les mêmes chances de réussite quand on naît à la campagne et en ville ? 

En raison d'un mouvement social à Radio France, nous ne serons pas en mesure de prendre vos appels. Mais vos questions sont les bienvenues par mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com, et les questions posées au standard – 0145247000 – seront lues à l’antenne.

Les invités
  • Nathalie MonsSociologue, professeur au CNAM. Directrice du Conseil national de l'évaluation du système scolaire
  • Agnès Van ZantenSociologue, directrice de recherche au CNRS. Spécialiste des politiques éducatives
  • Éric CharbonnierAnalyste à la direction de l’éducation à l’OCDE
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.