Propos porteurs de jugement, actes non consentis... le Haut Conseil à l'Egalité a remis vendredi un rapport sur les actes sexistes durant le suivi gynécologique et obstétrical. Quelle est l'ampleur du phénomène ? Comment y mettre un terme ? On en parle ensemble au Téléphonne sonne. .

Les actes sexistes durant un suivi gynécologique existent existent
Les actes sexistes durant un suivi gynécologique existent existent © Getty / Vladimir Nenov / EyeEm

#PayeTonUtérus, #PayeTonGynéco, les témoignages de femmes ayant subi une forme de maltraitance lors de consultations et accouchements sont nombreux.  L'existence d'actes sexistes dans le suivi gynécologique et obstétrical est désormais reconnu, dans le rapport remis vendredi à la secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa.

Injures, actes ou refus d'actes sans nécessité médicale, le rapport dresse un état des lieux de ce type de pratiques. Il propose trois leviers d'actions pour y mettre fin : mieux connaître les besoins des patientes, renforcer la prévention au sein du corps médical et mieux informer les femmes sur leurs droits.

Quelle est l'ampleur des actes sexistes ? Faut-il parler de violences ? Comment installer une prise en charge mieux adaptée au caractère intime de ces consultations ? 

Avec nous pour en parler : Amina Yamgname, gynécologue et obstétricienne à Paris, présidente de la commission de labellisation des maternités au sein du Collège national des gynécologues et obstétriciens français, Margaux Collet, responsable des études, de la communication et des relations presse au Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes et Véronique Julia, journaliste santé à France Inter.

Vos questions et témoignages au 01 45 24 70 00

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.