Après un confinement parmi les plus durs du monde, l’Espagne reprend doucement son activité. Les habitants, non sans craintes, s’habituent aux nouvelles règles.

Le déconfinement s’amorce doucement à partir de ce lundi 4 mai en Espagne. Les surfeurs se sont rués sur les plages ouvertes, les joggeurs ont pu ressentir le vent frapper sur leur visage. Veillant au grain, la police a fermement encadré cette reprise, qualifiée d’étape 0 du processus.

La peur reste grande dans ce pays où le virus a fait plus de 25 000 morts. Des plages horaires sont parfois réservées aux personnes âgées pour qu’elles puissent sortir prendre l’air. Les masques, distribués par millions, sont obligatoires dans les transports publics. 

Avec nous pour en parler :

Marc Bassets est journaliste, correspondant à Paris pour le quotidien espagnol El pais.

Isabelle Labeyrie est journaliste à la Rédaction Internationale de Radio France, chef du pôle Europe.

Mais aussi :

Le virus sur la carte, avec Thomas Gireaudau, ce soir en Pologne. Malgré de multiples volontés de report, les autorités au pouvoir souhaitent maintenir l’élection présidentielle, prévue le 10 mai prochain.

Foule continentale, le journal des confinés du monde entier (à retrouver en intégralité ici) revient avec la roumaine Maria. Cette jeune fille de 25 ans, étudiante en médecine, s’est retrouvée seule à devoir s’occuper de ses frères et sœurs lorsque sa mère a attrapé le Covid.

Le monde d'après, par Jean-Marc Four. Dans 6 mois pile, on saura qui est le nouveau président américain et ça peut très bien être à nouveau Trump.

Les invités
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.