Le recrutement des volontaires du Service National Universel débute aujourd'hui. Environ 3 000 jeunes de 16 ans participeront à deux semaines de vie en communauté, suivie de 15 jours d'une mission d'intérêt général. Objectif : recréer un "creuset républicain" qui aurait disparu avec le service militaire, en 1997.

Entre 2 et 3000 jeunes participeront à l'expérimentation du service national universel en juin
Entre 2 et 3000 jeunes participeront à l'expérimentation du service national universel en juin © AFP / JACQUES DEMARTHON

À quoi va ressembler le Service National Universel ?

C'était aujourd'hui le début de la campagne de recrutement pour la phase de test du Service National Universel (SNU) qui débutera en juin. Elle doit concerner à terme tous les jeunes de 16 ans d'ici 2026.

Pour y participer, il faut avoir 16 ans en 2019 et avoir achevé son année de troisième. Les jeunes intéressés doivent s'inscrire sur la plateforme mise en ligne dans la journée à l'adresse suivante : 3w.jeunes.gouv.fr/SNU.

2 000 à 3 000 jeunes, tous volontaires, pourront y participer. Les tests auront lieu dans treize départements, avec 150 à 200 jeunes sélectionnés dans chacun d’eux. Ce sont les préfets et les recteurs qui sélectionneront les candidats. Les cohortes devraient être constituées pour le début du mois d'avril.

Au mois de juin, les jeunes sélectionnés vivront en collectivité pendant deux semaines. Au programme : des cours sur les droits et devoirs de chacun, sur « l’esprit de défense », sur la gestion de crise et un bilan de santé. Puis, ils se mettront pendant deux autres semaines au service d’une mission d’intérêt général (association, service public…).

Posez vos questions sur le Service National Universel à nos invités au 01 45 24 7000 : 

Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées

Michel Goya, ancien colonel, auteur du blog « La voix de l’épée »

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.