Selon l'Association des Maires de France, les agressions contre les élus locaux seraient en forte progression et bien souvent, les condamnations ne sont pas à la hauteur. En conséquence, une réunion interministérielle s'est tenue cette semaine à Matignon pour tenter de trouver des solutions. Seront-elles suffisantes ?

Pourquoi tant de violence contre les maires et comment y remédier ?
Pourquoi tant de violence contre les maires et comment y remédier ? © Getty / Pascal Deloche / Godong

De plus en plus d'édiles sont victimes d'agressions par leurs administrés. De janvier à août 2020, l'Association des Maires de France a dénombré l'agression de 233 élus locaux, soit près de 20% de plus que l'année passée à la même date. Si les maires ne sont pas les seuls élus victimes d'agression, ils sont tout de même les plus concernés : un fait étonnant quand on sait que les maires sont pourtant les élus qui jouissent de la plus grande popularité auprès des français

Face à la recrudescence de ce phénomène, une réunion interministérielle s'est tenue cette semaine à Matignon dans l'optique d'apporter des solutions. Au programme, les insultes envers les édiles seront qualifiés comme des outrages, et les maires devraient disposer des numéros des sous-préfets. Des mesures qui viennent compléter la loi "engagement et proximité", qui semble ne pas avoir été efficace...

Comment expliquer ces phénomènes ? Est-ce lié à une augmentation de la défiance vis à vis des élus et des représentants politiques, ou cela va-t-il de pair avec un climat général "d'ensauvagement" que certains dénoncent ?

Quels sont les motifs de ces agressions ? Pourquoi les maires sont-ils pris pour cibles ? Conflits de voisinages, histoires de stationnement : les maires sont souvent pris à parti dans les problèmes locaux, car ils sont les plus proches représentants de l'autorité.

Les réponses apportées cette semaine seront-elles suffisantes ? L'arsenal législatif s'étoffe au fur et à mesure des agressions d'élus locaux, pourtant celles-ci continuent d'augmenter, comme un aveu d'échec...

Autant de questions qui mettent en avant la difficulté d'exercer un mandat de maire ou d'élu local, sujet que nous aborderons avec nos invités et nos auditeurs.

Toutes vos questions et vos témoignages au standard de Radio France - 01 45 24 70 00 -, sur l'application France Inter et par e-mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com .

Avec nous pour en parler

  • Agnès Le Brun - Vice-présidente et porte-parole de l’Association des Maires de France
  • Philippe Bas - Président de la commission des Lois du Sénat. Sénateur de la Manche 
  • Laurent Simon - Maire de Chalifert (Seine-et-Marne), qui a été victime d'une agression le mois dernier
  • Pierre-Emmanuel Bégny - Ancien maire de Saâcy-sur-Marne, auteur de Chers administrés, si vous saviez...(2020, Buchet-Chastel) où il raconte son expérience de jeune maire et pourquoi il a décidé de ne pas se représenter. 
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.