Depuis le 20 Juillet dernier, toute personne de plus de 11 ans a l’obligation de porter un masque dans les lieux publics clos de l’ensemble du territoire français. Face à la résurgence du virus, de plus en plus de maires élargissent cette mesure en imposant aussi le port du masque en extérieur.

Le conseil scientifique chargé d’orienter les autorités publiques dans la gestion de l’épidémie a averti mardi des risques d’un retour non maîtrisé du virus :    "L'équilibre est fragile et nous pouvons basculer à tout moment dans un scénario moins contrôlé, comme en Espagne par exemple".

La circulation du virus a regagné du terrain depuis quelques semaines, poussant ainsi de nombreuses régions et villes à renforcer leur protocole sanitaire. 

Depuis le 31 juillet, le gouvernement laisse à la discrétion des préfets le choix d’imposer le masque dans tout lieu jugé à risque. 

De grandes métropoles comme Lille, Toulouse, Nice ou encore des lieux hautement touristiques comme Saint Malo Intra-Muros et le mont saint Michel ont déjà opté pour le port des masques dans tous les lieux publics. 

Prochaine sur la liste : Paris. Le 4 août, Anne Hidalgo a en effet demandé qu’un arrêté préfectoral rende obligatoire le port du masque dans de nombreux secteurs fréquentés de la capitale. La peine encourue pour non-respect reste la même que pour le métro ou les lieux publics clos : une amende de 135 euros. 

Quels seront les secteurs concernés ? 

Le port du masque à l’extérieur aura-t-il une réelle influence sur la propagation du virus ? 

Que pensez-vous de ce nouveau raffermissement des mesures barrières ?  

Toutes vos questions au 014524700, par mail ou sur l’application « réagir » de France Inter 

Les invités
  • François CholletProfesseur, chef de service de neurologie au CHU de Toulouse, président de la Société Française NeuroVasculaire - SFNV
  • Eric D'OrtenzioMédecin épidémiologiste à l'Inserm, coordinateur scientifique du réseau REACTing un consortium multidisciplinaire qui peut intervenir sur toutes les émergences infectieuses
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.