Abstentionnistes ou au contraire militants, séduits par le vote Front-National (par choix ou protestation)… Allons ce soir à la rencontre des jeunes votants.

Emmanuel Macron, candidat à l'élection présidentielle française, écoute Loic Frown, un jeune homme bénévole du service civique lors d'un rassemblement de campagne à Saint-Denis, au nord de Paris, le 30 mars 2017.
Emmanuel Macron, candidat à l'élection présidentielle française, écoute Loic Frown, un jeune homme bénévole du service civique lors d'un rassemblement de campagne à Saint-Denis, au nord de Paris, le 30 mars 2017. © AFP / Eric FEFERBERG

Selon une enquête du Cevipof, seul un primo-votant sur deux est "certain d’aller voter" au premier tour de l’élection présidentielle

On dit les jeunes massivement abstentionnistes, attirés par le Front National quand ils votent. D’autres font au contraire le choix de militer, d’intégrer un parti ou de soutenir un candidat. Beaucoup, enfin, voteront pour la première fois, on les appelle les primo-votants.

Difficile de capter une image précise de cette jeunesse et de son rapport à la politique, les formes d’engagement ou de désengagement sont nombreuses.

On va essayer de les explorer. Jeunes auditeurs d’Inter, parents, citoyens, intervenez et racontez-nous quel est, quel fut votre rapport à la politique et comment les choses se passent en famille.

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.