Selon la Commission européenne, la croissance est au plus haut depuis dix ans. Elle atteint les 2,3 % en 2017. Le chômage est en net recul. L’économie européenne se porte mieux. Un véritable bol d‘air pour les finances publiques. Des lors, comment et vers qui redistribuer les fruits de cette richesse ?

A qui profite le retour de la croissance?
A qui profite le retour de la croissance? © Getty / Bloomberg / Contributeur

C’est une petite phrase d’Angela Merkel qui résume bien le débat :

Les demandes de redistribution sont toujours fortes en périodes de vaches grasses

Les chiffres sont bons, la croissance revient en Europe, sans doute plus de 2 % en 2017 pour la zone euro. Selon les experts, c’est du jamais vu depuis dix ans. Les entreprises investissent, portées par le très bon contexte international. 

Premier effet vertueux, l’emploi est à un niveau record : 8,9 % pour la zone euro.

Tout cela amène plus d’argent dans les caisses des Etats

En France, en 2018, la croissance pourrait rapporter 4 à 6 milliards d'euros. On n’évitera pas le débat sur la cagnotte fiscale même si Edouard Philippe a d’ores et déjà dit que cette cagnotte ne serait pas redistribuée et qu’elle irait au désendettement. 

En Allemagne, des économistes demandent au gouvernement de redistribuer les fruits de cette croissance sous forme de baisses d’impôts. Le syndicat IG métal demande une augmentation salariale de 6 % et la semaine à 28 heures.

Un retour de la croissance qui rend encore plus aigu le débat sur la réforme de la zone euro, mais qui appelle tout de même à la prudence car les disparités restent énormes entre les Etats, notamment sur le taux de chômage..

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.