Scène de liesse à Athènes après la victoire du "non" au référendum.
Scène de liesse à Athènes après la victoire du "non" au référendum. © EPA/MaxPPP

Dimanche, les Grecs ont dit «OXI »__ , non, à 61% lors du référendum sur les réformes voulues par l'Europe. Pendant toute la soirée et jusqu'à tard dans la nuit, des scènes de liesse populaire ont éclaté dans Athènes pour accompagner la victoire des partisans du non. Le gouvernement Tsipras n'a pas boudé son plaisir, saluant une victoire de la démocratie tout en promettant qu'il n'y aurait pas de rupture avec l'Europe. L'événement a été célébré hors des frontières grecques : en France comme ailleurs, gauche radicale, souverainistes et eurosceptiques ont acclamé une victoire des peuples européens.

Les négociations vont reprendre dès mardi avec la tenue d'un sommet de la zone euro . Elles semblent plus difficiles que jamais : si François Hollande et Angela Merkel jouent les pompiers de l'Union, d'autres responsables jugent les discussions rompues, comme le ministre allemand de l'Economie Sigmar Gabriel. Côté grec, pour apaiser les partenaires européens et malgré la victoire du référendum, Alexis Tsipras a jugé qu'il valait mieux que son très polémique ministre des Finances, Yanis Varoufakis, démissionnât de ses fonctions. Et déjà, les commentateurs les plus hostiles aux propositions de l'Eurogroupe craignent que Syriza ne trahisse les engagements du scrutin en préférant l'apaisement.Faute d'accord, le gouvernement d'Athènes est-il limité à ce choix binaire : renier le vote de dimanche ou sortir de la zone euro ? Les assurances de Tsipras sur le sujet ne convainquent pas les observateurs, dont beaucoup considèrent l'euro grec condamné. Le cas de la Grèce constituera-t-il un précédent historique pour d'autres pays ? Voit-on la possibilité d'une fin de la zone euro ? Ou, au contraire, les dirigeants européens feront-ils tout pour sauver l'euro grec, quitte à pénaliser les autres pays européens ?

Vos questions dès 18h au 01 45 24 70 00 et dès maintenant sur le site de l'émission et les réseaux sociaux, Facebook et Twitter, #telsonne

Invités :

Agnès Benassi-Quéré , professeur à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne, auteur avec Benoît Cœuré d' « Économie de l'Euro »Benjamin Coriat , professeur à l'Université Paris 13, co-président des Économistes Atterrés

François Heisbourg , conseiller spécial à la Fondation pour la Recherche Stratégique

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.