Depuis bientôt trois mois, le personnel des urgences est en lutte. Ils réclament plus de personnels et une augmentation des salaires. 80 services seraient en grève dans toute la France aujourd'hui en parallèle d'une manifestation à Paris. Comment sauver les urgences ? Vos questions et vos témoignages au 01 45 24 7000

Une manifestation des urgentistes a eu lieu aujourd'hui à Paris après bientôt 3 mois de mobilisation partout en France
Une manifestation des urgentistes a eu lieu aujourd'hui à Paris après bientôt 3 mois de mobilisation partout en France © AFP / Aurore MESENGE

Attente interminable, manque de matériel et de personnel : les urgences en arrêt maladie

Épuisement, détresse, souffrance, ras le bol, colère, désespoir… Les services d'urgence sont au bout du rouleau, ils le disent depuis des semaines. Et au bout du rouleau, ça veut dire un flux de patients en constante augmentation, 3,5 % chaque année depuis 20 ans. On est passé de 10 à 21 millions. 

Manque de lits, manque de personnel, ceux qu'on laisse dans le couloir, qu'on n'a pas le temps de voir plus de quelques minutes. Une situation de tension extrême, un système en surchauffe totale. Ces images et ces récits, on a l'impression de les connaitre. Et on a déjà vu, des urgentistes avec un brassard noir marqué "en grève".

Sauf que cette fois, pour que les soignants soient entendus réellement, ceux de Lariboisière, les premiers se sont mis en congé maladie. Et c'est aussi ce qui a fait réagir. Apres l'agression à Saint-Antoine qui a fait démarrer ce mouvement. La ministre a répondu elle aussi. Cette après-midi, elle a nommé un chargé de mission, qui est là avec nous, on parlera des mesures annoncées notamment certaines primes, mais pas seulement. Les urgences appellent au secours, on en parle ce soir...

Posez vos questions sur les urgences à nos invités au 01 45 24 7000 :

Thomas Mesnier, député LREM de Charente, rapporteur du projet de loi sur le système de santé, chargé de mission "adapter nos urgences aux nouveaux besoins" lancé par Agnès Buzin, ministre de la santé

Hugo Huon, infirmier à l’hôpital Lariboisière, membre du collectif Inter-Urgences

Les invités
  • Thomas MesnierDéputé LREM, responsable du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour le groupe En Marche
  • Hugo HuonInfirmier à l’hôpital Lariboisière, membre du collectif Inter-Urgences
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.