En ce jour anniversaire de son élection, il reste pile deux ans à François Hollande pour terminer son mandat. Mais pour faire quoi ? En manque de popularité, et de résultats, comment le président peut-il redresser la barre ?

François Hollande sur le perron de l'Elysée
François Hollande sur le perron de l'Elysée © MaxPPP/IP3 PRESS

EN PUBLIC ►►► Pour assister à cette émission, inscrivez-vous ici.

Apéro pour tous ce midi à l’Elysée pour fêter le 3ème anniversaire de l’élection de François Hollande

Mais pour fêter quoi exactement ? En termes de popularité et de résultats pour le président, c’est pas la panacée… Son bilan reste lesté par un chômage massif, la barre record des 3 millions et demie de demandeurs d'emploi a été franchie le mois dernier.

Et si le regard porté sur sa personne a changé depuis le début de l’année, la période traumatique des attentats à Charlie Hebdo et à l’hyper casher a effacé les questions sur sa présidentialité, le cap économique, social libéral, assumé depuis le 14 janvier 2014 continue de susciter bien des critiques, de la part de ses opposants, mais plus encore de son propre camp. Sa majorité s’est d’ailleurs singulièrement rétrécie, et ses électeurs se sont éloignés ou détournés.A l’heure où se profile un nouveau congrès du parti socialiste , et où va se jouer la dernière partie du quinquennat, les tenants d’une « autre politique » clament haut et fort : « On peut encore sauver le président et la gauche, mais il faut tout changer » tandis que les soutiens du chef de l’Etat revendiquent eux le bilan, défendent les réformes entreprises et promettent des résultats pour bientôt.

Bientôt, ce serait bien, pour les Français bien sûr, mais aussi pour l’avenir politique de François Hollande pour qui la question de l’opportunité d’être candidat à sa propre succession va très vite se poser.

Alors vous, quel bilan tirez-vous de cette première grosse moitié du quinquennat ? Croyez-vous aux résultats promis, qu’attendez-vous des 2 années restantes ? Faut-il tenir le cap ou en changer ?

On en parle ce soir au Téléphone Sonne. Vos questions au 01 45 24 7000 et sur les réseaux sociaux, Franceinter.fr, facebook et sur twitter #telsonne

Invités :

Stéphane le Foll , porte-parole du gouvernement.

Christian Paul , député de la Nièvre. Premier signataire de la motion de l’aile gauche et des «frondeurs» du Parti socialiste. Candidat au poste de premier Secrétaire du PS lors du Congrès de Poitiers au mois de Juin.

A retrouver sur le site de France Inter

Le dessinateur Mathieu Sapin a croqué l'Elysée de la "présidence normale" de François Hollande. Voici les 10 premières pages de la BD.

19h34
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.