Dans moins de 6 mois, l'identité du prochain président des États-Unis sera connue. La popularité de Donald Trump est mise à rude épreuve tant il est critiqué pour sa gestion de crise. Pour le moment, le démocrate Joe Biden fait la course en tête.

Quelle drôle de campagne. Frappés de plein fouet par le coronavirus, les Etats-Unis enregistrent déjà plus de 70 000 morts. La gestion de crise du président en poste est vivement critiquée. Faisant preuve de scepticisme sur la gravité du virus, Donald Trump s'est emmêlé dans un tissu de déclarations incohérentes, allant jusqu'à préconiser l'injection d'eau de javel.

Joe Biden commence la course présidentielle en tête. Tout le parti démocrate s'est rallié à sa cause : Hillary Clinton a refait surface et Michelle Obama use de sa gigantesque influence. Mais le candidat est ébranlé par une accusation d'agression sexuelle portée par Tara Reade, une de ses anciennes collaboratrices.

Avec nous pour en parler :

Laurence Nardon est chercheuse, elle dirige le programme Amérique du Nord de l'Institut française de relations internationales (Ifri). Chaque mercredi, elle publie en collaboration avec la newsletter « Time to sign off » et Slate.fr des podcasts intitulés « Trump 2020 », où sont analysés les enjeux de la campagne présidentielle américaine.

Grégory Philipps est grand reporter, correspondant permanent à Washington pour RadioFrance. Avec d'autres correspondants de radios francophones, il participe au podcast « WashingtonDici », consacré au décryptage de l'actualité américaine.

Mais aussi :

Le virus sur la carte, en Bolivie

Foule continentale, par Caroline Gillet

Le monde d'après, par Jean-Marc Four.

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.