Selon le dernier sondage IPSOS, seules 65% des personnes interrogées se disent certaines d’aller voter, et un électeur sur trois ne sait pas encore pour qui voter.

Présidentielles 2017 : l'abstention est-elle une option pour se faire entendre ?
Présidentielles 2017 : l'abstention est-elle une option pour se faire entendre ? © Getty / Andy Reynolds

Vote blanc, vote nul, abstention : on se pose des questions sur ceux qui n’iront pas voter ou qui refuseront de choisir un candidat à la présidentielle en mettant une enveloppe vide ou un bulletin déchiré dans l’urne.

Question aussi sur ceux qui ne sont tout simplement pas inscrits sur les listes électorales.

Si on les additionne tous, ça fait du monde et ça nous interroge sur le fonctionnement de notre démocratie…Faudrait-il prendre en compte le vote blanc comme le réclament certains ? Et surtout pourquoi de telles revendications ? Est-ce parce que notre modèle de démocratie représentative serait trop corseté avec des choix trop restrictifs offerts aux électeurs ? Ou s’agit-il de caprices de pays riches où l’on a oublié que dans bien des endroits du monde, le droit de vote n’existe pas ? Question aussi sur les indécis du scrutin : sont-ils vraiment plus nombreux cette année que les fois précédentes ?

Et est-ce grave de ne pas savoir pour qui voter ?

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.