Le chercheur Roland Marchal a passé 9 mois dans les geôles iraniennes. Sa compagne, la chercheuse Fariba Adelkhah, est toujours emprisonnée. Ils sont les témoins d'un régime qui se durcit considérablement.

Le chercheur Roland Marchal lors d'un entretien à Radio France
Le chercheur Roland Marchal lors d'un entretien à Radio France © Radio France

Roland Marchal a vécu une « véritable épreuve » : enfermé dans une cellule sans voir la lumière du jour, subissant régulièrement des interrogatoires très musclés, sans lien avec sa compagne et très peu avec sa famille. Désormais libre, il témoigne.

La vie en Iran est de plus en plus dure. Des manifestations ont secoué le pays il y a quelques mois. La répression du pouvoir a été massive, faisant de nombreux morts et blessés. Des milliers de personnes ont été arrêtées, emprisonnées, torturées. Ces événements illustrent une fuite en avant autoritaire du régime.

Exceptionnellement ce soir, Roland Marchal revient sur sa détention. L'occasion de faire un point sur la situation iranienne.

Comment la lutte contre le coronavirus s'organise-t-elle ? Téhéran a réclamé la levée des sanctions américaines, où cela en est-il ? Comment la population fait-elle face à cette montée en puissance de l'autoritarisme ?

MAIS AUSSI :

Le virus sur la carte, avec Isaure Hiace, ce soir en Autriche, premier pays européen qui s'engage dans le long périple du déconfinement.

Foule continentale, par Caroline Gillet. On retrouve pour un deuxième épisode le jeune Wassy, qui témoigne de la situation à Goma. Avec des amis, il a crée « Goma Active », pour sensibiliser les congolais à la pandémie. Pour retrouver l'intégralité des témoignages c'est ici !

Les minutes nécessaires pour se déconfiner, avec Julien Baldacchino, qui nous parle ce soir de comédies musicales et de Netflix partagé.

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.