Un 18/20 spécial "Gilets jaunes" avec deux heures de Téléphone sonne ! 18h15-19h00 : questions sur la fracture territoriale et de 19h20 à 20h00 : comment renouer les fils de la démocratie ?

Des Gilets jaunes bloquent l'accès au dépôt pétrolier le 4 décembre 2018 au Mans,
Des Gilets jaunes bloquent l'accès au dépôt pétrolier le 4 décembre 2018 au Mans, © AFP / JEAN-FRANCOIS MONIER

Une semaine en France oui mais version Téléphone sonne ce soir !

Nous avons choisi de vous donner la parole dès maintenant. Il faut dire que la semaine écoulée restera dans les annales. Les gilets jaunes ont en effet réussi à faire reculer l’exécutif. Les gilets jaunes, et surtout les violences qui ont accompagné les rassemblements. On a vu samedi dernier à Paris, mais aussi au Puy en Velay et ailleurs des scènes d’une violence inouïe. On a senti les autorités aux abois.
Et ce n’est pas fini. La journée de demain s’annonce comme celle de tous les dangers. 

Pour la première fois depuis bien longtemps, on sent le pays fragilisé. C'est pourquoi dans cette première partie d'émission de 18h15 à 19h00, nous allons essayer de dresser, avec nos deux premiers invités, un état des lieux géographique de la situation car ce mouvement, qui prend pour cible l’Etat, la capitale et ses représentants, est un mouvement venu des profondeurs du pays. C’est l’occasion de s’interroger sur nos fractures territoriales..

Avec nous pour en parler ce soir, deux personnes qui connaissent très bien la carte de France et l’histoire de France :

  • Le démographe et historien Hervé le Bras qui a publié de multiples ouvrages sur le sujet, et un très précieux "Atlas des Inégalités" aux éditions Autrement. 
  • La géographe Béatrice Giblin, directrice de la revue Hérodote, dont le dernier essai s’intitule "Le paradoxe français", entre fierté nationale et hantise du déclin » chez Armand Colin. 

Puis de 19h20 à 20h00,on s’interrogera plus précisément sur les moyens pour sortir de cette situation. On se demandera comment remettre tous ceux qui protestent dans le jeu démocratique. Les enjeux qu'impliquent le mouvement et ses revendications sur notre modèle démocratique. On s’interrogera également sur la façon dont ce mouvement est né sur les réseaux sociaux sans que les circuits institutionnels traditionnels ne réagissent.

Avec nous pour en parler : 

  • Enora Conan, co-fondatrice du laboratoire Démocratie ouverte, collectif d'innovation démocratique 
  • François Miquet-Marty, président de Viavoice, institut d'études et de conseil en opinions
  • Bruno Breton, président-directeur de Bloom, entreprise d'analyse des réseaux sociaux 

Soyez les bienvenus ! 

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.