L'académie de pharmacie alerte sur la surconsommation de compléments alimentaires. Trop d'absorption de suc d'aloé ou de racine de rhubarbe, par exemple, pourrait être dangereux pour la santé. Faut-il se méfier des remèdes de grands-mères ? Peut-on mélanger compléments et médicaments sans risques ?

Les racines de rhubarbes utilisées dans certains compléments alimentaires peuvent être dangereux pour la santé selon l'académie de pharmacie
Les racines de rhubarbes utilisées dans certains compléments alimentaires peuvent être dangereux pour la santé selon l'académie de pharmacie © AFP / LINDSEY PARNABY

"Donnez-moi quelque chose de naturel... Vous n'avez pas quelque chose de moins chimique ?" 

Quand vous arrivez chez le pharmacien désormais, avec votre rhume en bandoulière ou vos insomnies accrochées à la ceinture, le premier réflexe, c'est pas, ou plus, un coup de cortisone dans le nez et de l' ibuprofène à haute dose. C'est plutôt du thym en tisane, du ginsengs en gélule ou de la valériane une heure avant d'aller au lit. Si j'avais pris du cyprès, de l' échinacé et du sureau, je parlerais sans doute moins du nez. Mais mon frère et moi, en voulant encore à notre mère de nous avoir forcé à avaler de la gelée royale au petit déjeuner, parce que franchement, si c'est bon pour la forme, c'est horriblement mauvais.

En gélule, en décoctions, en potions, en tisanes, en infusions, en pommades , on adore les compléments alimentaires aux plantes nous en France. Nous sommes même les champions d'Europe de la consommation. Sauf qu'on en fait trop, au point que l'Académie de Pharmacie s’inquiète des abus et du n'importe quoi. Une plante laxative, c'est dangereux.

Est-ce que vous saviez que le millepertuis et la pilule étaient incompatibles ? Que la menthe pouvait créer des convulsions ? L'époque veut du naturel, du bio, du non-chimique. L'époque nous parle de défiance contre les médicaments, les vaccins, les labos... Mais toutes les potions ne valent pas le coup qu'on tombe dedans.

Posez vos questions à nos invités : 

Sabrina Boutefnouchet, docteure en pharmacie, maître de conférences en pharmacognosie à l’Université Paris René Descartes

Matthieu Calafiore, médecin généraliste et maître de conférences des Universités à Lille (en duplex de France Bleu Nord à Lille)

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.