C’était le 7 janvier 2015. Douze membres du journal satirique Charlie Hebdo étaient assassinés, dans leurs locaux, par des terroristes. Cinq ans après, l’esprit Charlie est-il toujours là ? A-t-on toujours le droit de tout dessiner ?

"Caricatures et liberté d’expression, 5 ans après Charlie". Ici, une photo de quelques couvertures du journal satirique Charlie Hebdo
"Caricatures et liberté d’expression, 5 ans après Charlie". Ici, une photo de quelques couvertures du journal satirique Charlie Hebdo © AFP / L'ALSACE

Impertinent, parfois grinçant ou politique. Le dessin de presse habite les colonnes des journaux, il choque ou il fait rire, en tout cas il fait parler - et il a ses figures emblématiques. Comme les victimes de l’attentat de janvier 2015, les journalistes irrévérencieux de Charlie Hebdo, si souvent critiqués pour leurs dessins provocateurs.

Mais pour Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans Frontières, « les leçons de l’attaque contre Charlie Hebdo n’ont pas été tirées ». Car à l’époque, suite au drame, un vent de soutien et de consensus autour de la liberté d’expression avait soufflé. On se souvient des quatre millions de Français descendus dans la rue, après l’attentat, pour rendre hommage.

Et pourtant, la caricature de presse a vécu des années noires, depuis. Les cartoons affolent les réseaux sociaux, qui réagissent en masse, s’indignent. Le dessinateur Riss parle de « nouveaux censeurs »…

Certains journaux vont jusqu’à cesser de les publier – comme le New York Times, qui a mis fin à cette tradition après le tollé suscité par une caricature jugée antisémite. Par peur de représailles, de menaces diverses, de la frilosité du public. Certains dessinateurs, alors, se sentent disciplinés, muselés - voire censurés.

Quel est l’avenir du dessin engagé ? Les suites de l’attaque de Charlie Hebdo ont-elles participé à une forme d’autocensure ?  

Toutes vos questions et vos témoignages au standard de France Inter - 0145247000 -, sur l'application France Inter et par e-mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com

Les invités
  • Laurent BihlHistorien des médias à l'Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne
  • CocoDessinatrice de presse
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.