Les résultats sont tombés. Pour les 740 601 candidats inscrits cette année au « bac covid » - comme beaucoup d’élèves l’ont surnommé - les taux de réussite atteignent des records. Les jurys chargés d’harmoniser les notes du contrôle continu ont-ils été trop cléments ?

Que penser du Baccalauréat 2020 ?
Que penser du Baccalauréat 2020 ? © AFP / NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS

Même si la plupart étaient déjà fixés sur leur sort, les différentes académies françaises ont publié leurs résultats sur internet aujourd’hui entre 8h30 et 13h. Le taux de réussite toutes filières confondues atteint 91,5%, une première en France.

- Une explosion du taux de réussite ? - 

C’est du jamais vu en France : le taux de réussite pourrait dépasser de plus dix points celui de l’an dernier. 

Selon les premières données transmises par les académies, celui-ci serait passé de 77,7% à 95% avant rattrapage en série générale et de 76% à 90% en filière technologique. Concernant les lycéens inscrits en bac professionnel, ils seraient 88% à l’avoir obtenu du premier coup contre 76% l’an dernier. 

La valeur du diplôme s’en retrouvera-t-elle pour autant affaiblie ? 

- Quelle suite pour les étudiants en rattrapage ? 

L’annonce des résultats signe aussi le top départ des sessions de rattrapage pour les élèves dont la moyenne générale se situe entre 8 et 10. Les épreuves orales sont lancées dans la foulée et les résultats seront publiés entre mercredi et vendredi. 

L’an dernier, 91,2% des candidats ont fini bacheliers après rattrapage, contre 88,1% en filière technologique et 82,3% en filière professionnelle.

Les élèves qui n’ont pas pu être évalués par contrôle continu seront conviés à une « session de remplacement » organisée entre le 3 et le 10 septembre. Exceptionnellement, ceux qui échoueront aux rattrapages à cause de circonstances particulières comme une maladie ou un deuil pourront aussi participer à cette session. 

- Un examen bradé ? 

Cette année, ce n’est pas la crainte d’un hors sujet lors d’un examen qui a pu faire frissonner les candidats mais l’appréciation des jurys d’harmonisation qui disposent du tout pouvoir sur la note finale. 

Ceux-ci ont été chargés de remonter les notes des élèves s’ils le jugeaient nécessaire. Beaucoup de moyennes ont ainsi été rehaussées en fonction du progrès accompli ou d’une assiduité remarquable . 

Les jurys d’harmonisation ont-il été trop généreux ? 

De même pour les étudiants aux rattrapages. Les résultats du baccalauréat 2020 n’ont pas été synonyme de grande surprise puisque la plupart des lycéens ont été fixés sur leur sort dès les conseils de classe du troisième trimestre. 

Ils ont ainsi pu se préparer en amont depuis plus d’un mois au lieu des un ou deux jours habituels à la suite des résultats. 

La crise sanitaire a-t-elle eu pour effet de porter atteinte à l’essence même du baccalauréat et de ses modalités de réussite ? 

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.