La fédération française de football compte deux millions de licenciés hommes, pour seulement 165 000 femmes. Des chiffres révélateurs en ce premier jour de Mondial de football féminin qui débute ce soir au Parc des Princes. Quelle est la place des femmes dans le football aujourd'hui ? Et dans les autres sports ?

La place des femmes dans le sport

TF1 et Canal + diffusent ce soir le match d'ouverture de la coupe du monde de football féminine à 21 h 00. La France affronte la Corée du Sud au Parc des Princes, après la cérémonie d'ouverture. La couverture médiatique de cette coupe du monde est bien plus importante que la dernière : en 2015, au Canada, les Etats-Unis avaient remporté la coupe, mais nous n'en avons pas beaucoup entendu parler.

Entre-temps, le féminisme et l'égalité hommes-femmes ont beaucoup été traités dans les médias, la France a remporté la coupe du monde de foot masculine l'été dernier, et surtout, ce nouveau Mondial a lieu en France. Tous les matchs seront retransmis à la télévision et plus de 950 000 billets ont déjà été vendus.

Mais qu'en est-il de la réalité sur le terrain ? Où en est l'égalité hommes-femmes dans le sport aujourd'hui en France ? Pourquoi cette égalité n'est pas la même entre les pays européens ? Qu'est-ce qui fonctionne, et qu'est-ce qui ne fonctionne pas ?

Vos témoignages et vos questions au 01 45 24 7000 à partir de 18h et par mail à telsonne@radiofrance.com, intervenez aussi sur l'application France Inter et sur Twitter avec #TelSonne

Posez vos questions à nos invités au 01 45 24 7000 :

  • Béatrice Barbusse, sociologue spécialisée dans le sport, maître de conférences à l’université Paris Est Créteil, secrétaire générale de la Fédération française de handball et auteure de Du sexisme dans le sport (Anamosa)
  • Melissa Plaza, ex-joueuse professionnelle internationale de football, auteure de Pas pour les filles ? (éditions Robert Laffont)
  • Annie Fortems, cofondatrice en 1971 et capitaine de la section féminine du club de football de Juvisy, auteure de Le football féminin face aux institutions : maltraitance et conquêtes sociales, (Mouvements)
Les invités
  • Béatrice BarbusseSeule femme à avoir présidé en France un club professionnel de handball, l’US Ivry Handball, maître de conférence en sociologie à l’Université Paris-Est Créteil. Co-responsable du plan de féminisation national au sein de la fédération de handball.
  • Melissa Plazaex-joueuse professionnelle internationale de football, auteure de "Pas pour les filles ?" (éditions Robert Laffont)
  • Annie FortemsCofondatrice en 1971 et capitaine de la section féminine du club de football de Juvisy, auteure de "Le football féminin face aux institutions : maltraitance et conquêtes sociales" (Mouvements)
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.