La question de l’environnement a été posée avec fracas par Nicolas Hulot en démissionnant. Il a tenté de provoquer un électrochoc, un sursaut, et pose des questions: le libéralisme est-il compatible avec les impératifs de l’écologie ? Notre système économique est-il conciliable avec les objectifs de la COP 21 ?

Voilà un peu plus d’une semaine que Nicolas Hulot a démissionné du gouvernement en estimant ne pas être suffisamment soutenu dans ses fonctions : « Je me surprends tous les jours à me résigner, à m’accommoder de petits pas » avait-il dit sur France Inter en espérant que sa démission allait provoquer un sursaut… Depuis, il y a eu effectivement des réactions dans le monde politique et au sein de la société civile.
Il y a eu plusieurs appels : un appel d’artistes et de personnalités pour sauver la planète, un appel de chercheurs, d’économistes, de syndicalistes et de spécialistes du climat pour un véritable plan d’investissement, mais aussi un appel à des rassemblements demain dans plusieurs villes de France, à l’occasion de la journée mondiale du climat.
C'est la preuve que ce sujet intéresse les citoyens même si Nicolas Hulot s’est senti bien seul dans son action...  

Mais pourquoi les choses avancent-elles aussi lentement alors qu’il y a urgence ?
On va évoquer la situation politique et les défis qui attendent le nouveau ministre de la transition écologique et solidaire François de Rugy, mais on va surtout se demander ce qu’il en est de notre modèle économique.
Le libéralisme est-il compatible avec la préservation de l’environnement ? Qu’en est-il de la sacro-sainte croissance après laquelle nous courons ?  Comment faire pour verdir l’économie ?
Bref, notre modèle économique actuel est-il compatible avec les objectifs de la COP 21 ?
Avec nous, pour en débattre :

- Laurence Tubiana, ancienne négociatrice en chef lors du sommet de Paris sur le climat en 2015.
Aujourd’hui présidente de la fondation européenne pour le climat…
et l’économiste Daniel Cohen dont l’avant-dernier livre publié chez Albin Michel s’intitulait « Le monde est clos et le désir infini ».

On attend vos appels au 01 45 24 70 00…
 

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.