hollande juge que gattaz a "un problème de langage"
hollande juge que gattaz a "un problème de langage" © reuters

On le sait depuis les Rita Mitsouko, les histoires d’amour finissent mal en général . Il y a quelques mois tout juste, Manuel Valls déclarait la main sur le cœur « Moi, j’aime l’entreprise », et les patrons l’applaudissaient debout !

Au cœur de la « love affair », le pacte de responsabilité et ses 41 milliards d’abaissement de charges sur trois ans.

Et puis patatras ! le ton est monté d’un coup ! La semaine dernière les chefs d’entreprise descendent dans la rue avec leurs sifflets et tout le gouvernement leur tombe dessus, sur le thème : vous ne jouez pas le jeu ! pour le plus grand bonheur d’une partie des socialistes pas franchement ravis de l’idylle entre la gauche et les patrons.

Au cœur de la rupture cette fois : des baisses de charge pas assez rapides, mais surtout de nouvelles contraintes pour les entreprises, notamment le compte pénibilité.

En tout état de cause une réalité partagée par tous : le chômage continue inexorablement d’augmenter de mois en mois. Et c’est peut être pour cela que chacun se renvoie la patate chaude.

Alors à qui la faute ? Y a-t-il des coupables dans l’histoire ? Si oui lesquels ? et vous qui êtes, salarié, chômeur, patron de petite ou grande entreprise, quel est votre point de vue ? Que vivez-vous et comment améliorer les choses ?

Vos appels dès 18h au 01.45.24.7000. Et vos messages dès maintenant sur Twitter : #telsonne ou sur la page facebook de l'émission.

Invités :

Jean-François Pilliard , Vice-président du MEDEF en charge du pôle social. Délégué général de l'UIMM.

Corinne Narassiguin , Porte-parole du Parti socialiste. Jérôme Guedj , Président du Conseil général de l'Essonne

Guillaume Cairou , Président du Club des Entrepreneurs

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.