Alors que les violences conjugales restent un fléau qui coûte la vie à près de 150 femmes chaque année en France, qu’une victime de viol sur 10 seulement ose porter plainte, quelle riposte judiciaire face aux violences faites aux femmes ? Et surtout quels moyens pour y remédier ?

On voit que depuis 2 mois, depuis que l’affaire Weinstein a éclaté les choses sont en train de bouger.. La parole des femmes s’est libérée, les plaintes pour faits de harcèlement et de violence ont bondi.
L’exécutif a promis d’agir, mais comment faire pour que tout cela ne soit pas vain ?
Et pour que les beaux discours ne restent pas lettre morte…
On va notamment s’interroger sur les moyens à mettre en œuvre pour y répondre.

Quels sont les moyens humains et matériels pour les forces de l’ordre, pour les associations qui oeuvrent dans ce domaine et pour la justice ?
Mais aussi quelles sont les réformes législatives-s’il y a lieu de changer la loi -sur certains points ? 

Avec nous pour en parler ce soir : 

-Maryline Baldeck, déléguée générale de l'AVFT, l'Association Européenne contre les violences faites aux femmes au travail.
-Sandrine Rousseau, ex- secrétaire nationale adjointe d’Europe Ecologie les Verts, qui vient de créer l’association « Parler » et qui raconte dans un livre "Parler- Violences sexuelles : pour en finir avec la loi du silence" (Flammarion) pourquoi un jour elle a pris la parole pour dénoncer les agissements de Denis Baupin, plainte classée sans suite pour cause de prescription…
-Et enfin, avec nous un homme qui depuis plus de 20 ans lutte au niveau judiciaire contre les violences conjugales et intrafamiliales, Luc Frémiot, substitut du procureur général à la Cour d’appel de Douai. 

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.