Comment anticiper l'effet de la robotisation sur nos emplois ? Faut-il la craindre ? Ou nous délivrera-t-elle de notre travail ?

Le robot serveur dans un restaurant de Shangai
Le robot serveur dans un restaurant de Shangai © Getty / VCG

Que ce soit dans les usines, les supermarchés, les cultures agricoles, les restaurants ou les hôpitaux, les robots font de plus en plus partie de notre quotidien. Avec les avancées technologiques, ils sont maintenant capables de répondre au téléphone, de mesurer la pression artérielle et même de faire le travail d’un journaliste ou d’un ingénieur grâce à l’intelligence artificielle. Faut-il avoir peur que les robots nous piquent nos boulots ?

Il y a 20 ans, Jerémy Rifkin, économiste et sociologue américain, prévoyait déjà la fin du travail. Aujourd’hui, certains chercheurs estiment que d’ici une vingtaine d’années, la moitié des emplois actuels disparaîtra à cause de l’informatisation de nos sociétés. Pour le professeur à Harvard Lawrence Summers, le processus est en marche : il estime que les robots prennent déjà le travail de la classe moyenne américaine. Sans activité, d’où les citoyens tireront-ils leurs revenus ? Dès le début du XIXème siècle, le philosophe suisse Jean de Sismondi propose de financer une rente à vie pour les employés qui se sont vus remplacés par des machines en taxant la richesse générée par celles-ci. Reprise par l’anthropologue Paul Jorion, cette idée est aujourd’hui avancée comme une solution pour alimenter les caisses de la protection sociale. L’instauration d’un revenu universel financé sur le même principe a également été mise de l’avant au sein des débats sociétaux.

La robotisation de nos sociétés n’a-t-elle que des inconvénients ? Pour Olivier Rochet, président fondateur de Scallog et spécialiste des technologies logistiques, le robot a le potentiel pour devenir le meilleur ami de l’homme. En libérant l’humain des tâches les plus éreintantes qu’il doit effectuer, il met fin à la pénibilité du travail. Par ailleurs, si le progrès technologique détruit des emplois, il en crée également.

Alors, quelle place pour les robots ? Nos sociétés se dirigent-elles vers un grand remplacement des hommes par les machines ? Serait-il temps d'en parler de manière décomplexée ? Le robot, partenaire ou ennemi de l’homme ?

Vos questions dès 18h au 01 45 24 70 00 et dès maintenant sur le site de l'émission et les réseaux sociaux, Facebook et Twitter, #telsonne

Invités :

Mounir Mahjoubi - Président du Conseil National du Numérique

Paul Jorion - Anthropologue, auteur de " Le dernier qui s'en va éteint la lumière " [Fayard 2016]

Rodolphe Gélin - Responsable de l'innovation chez SoftBank Robotics

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.