Demain débutera la troisième étape du déconfinement. Au programme pour les restaurateurs : ouverture des terrasses à 100% et des salles à 50%, extension du couvre-feu à 23 heures, protocole sanitaire spécifique... Comment les professionnels appréhendent-ils ces réouvertures ?

Restauration, la fin du calvaire ?
Restauration, la fin du calvaire ? © AFP / SOEREN STACHE / DPA-ZENTRALBILD / DPA PICTURE-ALLIANCE

Pour les restaurateurs, le 9 juin constitue une étape clé du déconfinement et du calendrier de réouverture de leur établissement. Dès demain, il sera possible de rester en terrasse jusqu'à 23 heures ou encore de s'asseoir en salle, à condition qu'elle ne soit remplie qu'à 50% et de respecter la limite des 6 personnes par table... 

Pourtant, cet assouplissement des restrictions signifie-t-il réellement la sortie du tunnel pour les restaurateurs ? Mise en place d'un protocole sanitaire dans chaque établissement, diminution progressive des aides de l'État, difficultés à embaucher... Cette troisième étape du déconfinement s'annonce pleine de défis pour le secteur de la restauration. 

  • Quel sera le protocole sanitaire en vigueur dans les établissements de restauration à partir de demain ? 
  • Les employeurs font-ils face à une pénurie de personnels ?
  • Comment les restaurateurs abordent-ils cet assouplissement des restrictions ?

Toutes vos questions et vos témoignages au standard de Radio France - 01 45 24 70 00 -, sur l'application France Inter et par e-mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com.

Avec nous pour en parler 

  • Thierry Grégoire est président de l’UMIH Saisonniers.
  • Stéphane Manigold est restaurateur, co-fondateur et porte-parole du collectif « Restons ouverts ».
Les invités
L'équipe