Le Téléphone Sonne s’intéresse, ce soir, au bien-être animal et met le nez dans ces endroits où les animaux divertissent. Les cirques, les zoos, les parcs aquatiques... Ces lieux où leurs conditions de vie, leur dressage ou les numéros contre nature font débat. Bien-être animal et divertissement sont-ils compatibles ?

Bien être animal et divertissement font-ils bon ménage?
Bien être animal et divertissement font-ils bon ménage? © Getty / Rüdiger Katterwe / EyeEm

Je me souviens, comme vous surement, des cirques de mon enfance.

On y allait assez peu pour tout dire. Mais les éléphants montaient sur des plots. Les otaries jouaient au volley. Il y avait souvent des chevaux, qui tournaient en rond sur la piste avec un acrobate sur le dos. Et puis bien sur le dompteur qui faisait sauter son tigre dans un cercle finissait immanquablement par mettre sa tête dans la gueule de l'animal.

Du grand classique 

Autant que l'était la visite du crique, avant la représentation, où on devait bien réaliser, même enfants, que la taille de la cage du lion était bien petite. Aujourd'hui au fond, on en revient à peine d'avoir vu ça. 40 pays depuis, ont interdit les animaux sauvages dans les cirques.   Chez nous en Europe, la Belgique, l'Autriche, le Danemark, la Grèce et plein d'autres. Parfois des villes disent non merci pas chez nous.  

Aux Etats Unis c'est bien la raison pour laquelle BARNUM a dû fermer ses chapiteaux. En France, l'interdiction n'est pas là, mais des villes sont réfractaires. Si Pinder met la clef sous la porte ça n'est pas la raison disent ils, mais on y pense... et Bouglione? Notre invité a devancé une interdiction qu'il juge inéluctable et imminente. La polémique sur les delphinarium vous la connaissez elle a fini devant le conseil d'Etat ce mois de janvier contre une interdiction de reproduction. Donc on continue. Mais le débat aussi continue.  

Bref: sommes nous à quelques encablures à peine de l'interdiction totale de l'utilisation des animaux sauvages. A des fins de diverstissement. D'aucun diront exploitation des animaux. Mais faut il vraiment jeter le lionceau avec l'eau de la bassine ?   

Est ce qu'on doit parler de maltraitance ?  

Est ce que faire travailler au cirque des chevaux ou des chiens, c'est comme faire travailler des lions et des orques ?  

 Les parcs zoologiques sont ils menacés de fermeture et d'interdiction aussi ?Ou là pour le coup, on essaye aussi de faire vivre et survivre des espèces. Et qui n'ont surtout rien à voir avec les zoo moches et anxiogènes de notre enfance.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.