Bien que les Français visionnent la télévision en moyenne près de 3h45 chaque jour, le développement de la vidéo à la demande conjugué à la multiplication des supports modifient radicalement notre relation au petit écran.

Dans son dernier rapport, le Centre national du cinéma et de l'image animée constate que si le visionnage de la télévision en direct reste très majoritaire, il continue de reculer, en particulier chez les jeunes, au profit de la vidéo à la demande (VàD).

Ces résultats s'expliquent par la multiplication des écrans (tablettes, smartphones, ordinateurs) mais aussi des offres de VàD. Ainsi 77,5% des internautes affirment regarder des diffusions en replay et 39,3% payer pour visionner des programmes.

Parmi les offres payantes (achat, location et abonnement), la location ne cesse de s’effondrer au profit de l'abonnement, solution largement préférée par les consommateurs de VàD et très largement portée par Netflix.

Posez vos questions à nos invités au 01 45 24 70 00 :

  • Pascal Lechevallier, journaliste à ZDNet spécialiste des médias.
  • Olivier Bomsel, économiste, professeur à Mines Paris-Tech et directeur de la chaire sur l’économie des Médias et des Marques.
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.