Le bras de fer ferroviaire se poursuit alors que débute l'examen de la réforme à l'Assemblée. Le gouvernement affronte son premier gros conflit social et a réaffirmé vouloir aller jusqu'au bout. La méthode employée par le président pour réformer le pays fait débat. Il doit s'exprimer cette semaine devant les Français.

Deuxième round de grève à la SNCF. Emmanuel Macron s'exprime cette semaine
Deuxième round de grève à la SNCF. Emmanuel Macron s'exprime cette semaine © Getty / Raphael Gaillarde

A la recherche de jeux de mots faciles. On pourrait dire qu'Emmanuel Macron raccroche les wagons de la com' depuis hier soir ou qu'il met sa com' sur de meilleurs rails. De fait, il devait parler, il va parler, deux fois même, pour deux publics différents. Les ficelles sont assez grosses d'ailleurs. 

La France rurale et à la retraite de Jean-Pierre Pernaud, au 13h de TF1 jeudi. Et puis deuxième vague, cette fois, on vise plus large et plus contestataire aussi : jeudi soir avec Edwy Plenel. 

Des messages ne sont pas passés. A vouloir trop réformer, trop vite et trop fort, on finit par donner le tournis. A moins, que le tournis; précisément, ce soit aussi une stratégie ? Cette affaire de SNCF est-elle le symbole d'un bouchon poussé trop loin ? Ou, la démonstration une fois de plus que c'est en allumant tous les feux en même temps qu'on trace sa route?

Fin de l'état de grâce ? Surement. Premier véritable obstacle sur la route du Président.

On en parle ce soir. Soyez les bienvenus !

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.