1,5 millions de Français auraient participé au grand débat national d'après le gouvernement. En ligne, en réunion ou sur les cahiers de doléances, les propositions ont été synthétisées par Edouard Philippe hier. Reste maintenant à attendre les propositions d'Emmanuel Macron, d'ici quelques semaines.

Le Premier Ministre Edouard Philippe a présenté les premières grandes conclusions du grand débat lundi 8 avril
Le Premier Ministre Edouard Philippe a présenté les premières grandes conclusions du grand débat lundi 8 avril © AFP / Philippe LOPEZ

Bilan du grand débat : l'heure de la sortie

Les chiffres, vous les connaissez. Un million et demi de contributeurs, répartis plus ou moins également, entre les débats, les contributions par internet et les cahiers de doléances. Vous savez que ça a coûte douze millions d'euros. Vous savez que 10 000 débats ont été organisés en France. Et vous savez qu'on a beaucoup parlé d'exaspération fiscale. Ces termes, ce sont les mots du premier ministre.

Ce que vous ne savez pas, et nous non plus, c'est ce que le Président de la République va en retenir, et quelles mesures il prendra. Vous en avez peut-être, comme nous, une petite idée, puisque depuis hier et les mots du premier ministre, on sait qu'on va beaucoup parler d’impôt. On sait qu'on parlera de dépense publique, mais pas trop d'ISF apparemment, pas trop de référendum d’initiative citoyenne. Et au final, est-ce que vous êtes dans l'état d'esprit de "beaucoup de bruit pour rien alors". Ou est-ce que vous êtes plutôt joueur, et vous dites " Allez, pour voir ! ".

On mets les cartes sur la table. En tout cas, on devrait être fixés assez vite. Et c'est sans doute maintenant que les chose sérieuses commencent vraiment. C'est là que nous verrons si en effet, il y a un avant et un après grand débat ?  Si cette consultation a servi à écouter ou à endormir. En attendant le président Macron et ses conclusions, à vous de nous dire votre sentiment...

Posez vos questions à nos invités sur le bilan du grand débat au 01 45 24 7000 : 

Olivier Rouquan, politologue, enseignant-chercheur en science politique 

Gaël Sliman, président et cofondateur de l’institut de sondages Odoxa

Les invités
  • Olivier RouquanPolitologue, enseignant-chercheur en science politique
  • Gaël SlimanPrésident et cofondateur de l’institut de sondages Odoxa
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.