De plus en plus de femmes et d'hommes revendiquent le choix et le désir de ne pas avoir d'enfant. Loin des idées reçues sur le sujet, c'est une décision réfléchie et assumée qui nous donne l'occasion de mettre le doigt sur les injonctions à la parentalité et sur des attentes de rôles de genre.

Longtemps considérée comme allant de soi, la parentalité est aujourd'hui refusée par de plus en plus de personnes. Pour diverses raisons, souvent à la fois très personnelles et politiques, ces femmes et ces hommes _childfree_font face à des nombreuses attaques et injonctions : obligé.e.s de se justifier, qualifié.e.s de trop jeunes ou d'immatures, ces non-parents peinent à faire accepter leur choix et à être pris au sérieux. 

Bien souvent, le souhait de ne pas avoir d'enfant est corrélé avec des prises de positions politiques : féminisme, écologie, indépendance ; le désir de ne pas enfanter renvoie à des injonctions et des normes de genre, et les refuser crée des débats houleux.

Toutes vos questions et vos témoignages au standard de Radio France - 01 45 24 70 00 -, sur l'application France Inter et par e-mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com.

Avec nous pour en parler

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.