La semaine dernière, les députés ont rejeté la proposition de création d’un RSA jeunes, portée par le groupe La France Insoumise. Le président de la République réfléchirait à la mise en place d’un autre type d’aide à destination de la jeunesse d’ici l’été.

Un RSA jeunes avant l’été ?
Un RSA jeunes avant l’été ? © Getty / Constantinis

La jeunesse est particulièrement touchée par la crise sanitaire : le recrutement des jeunes diplômés a diminué de 26% en 2020. Si ce constat fait l’unanimité, les solutions pour y remédier sont loin d’être partagées. Jeudi dernier, l’Assemblée nationale s’est opposée à la proposition portée par le député LFI François Ruffin d’ouvrir le Revenu de solidarité active (RSA) à partir de 18 ans, au lieu de 25 ans actuellement.

Un refus qui s’explique par le choix du gouvernement de mettre en avant d’autres types d’aides à destination de la jeunesse. Les conditions d’accès au dispositif Garantie jeunes ont déjà été ouvertes en janvier dernier. Celui-ci permet, outre une allocation, une formation en vue d’une meilleure insertion professionnelle pour les 16-25 ans. Un élargissement « universel » de ce dispositif, dont les modalités restent toutefois à définir, pourrait être annoncé par le gouvernement avant l’été. 

  • Pourquoi ne pas ouvrir le RSA aux 18-24 ans ?
  • Quelles aides sont déjà accessibles aux jeunes ? 
  • En quoi consiste le dispositif "Garantie jeune", et comment pourrait-il être rendu universel ?

Toutes vos questions et vos témoignages au standard de Radio France - 01 45 24 70 00 -, sur l'application France Inter et par e-mail à l'adresse telsonne@radiofrance.com.

Avec nous pour en parler 

  • Louis Maurin est directeur de l’Observatoire des inégalités et auteur de Encore plus ! Enquête sur ces privilégiés qui n'en n'ont jamais assez, paru le 4 mars dernier aux éditions Plon. 
  • David Cayla est économiste, membre du conseil d'administration des Économistes Atterrés et maître de conférences à l’université d’Angers.
Les invités
  • Louis Maurindirecteur de l’Observatoire des inégalités
  • David Caylaéconomiste et maître de conférences à l’université d’Angers
L'équipe