Selon un sondage Ifop, plus de six Français sur dix (61%) se disent inquiets pour eux et leur famille. Dans ce contexte du coronavirus, la peur, l’irrationalité et la panique règnent. Comment maîtriser cette autre épidémie ?

En Afrique du Sud, un cas de coronavirus a été déclaré en mars 2020
En Afrique du Sud, un cas de coronavirus a été déclaré en mars 2020 © Getty / Gallo Images

Covid-19, ce nouveau virus dont on éclaircit peu à peu les spécificités risque de pousser la France à déclarer le stade 3 de l’épidémie incessamment sous peu.

L’inconnue et la vitesse de propagation du virus accentuent les réactions de peurs, parfois de paniques. Des magasins dévalisés, des stocks de masques pillés, la radicalité de certains comportements semble pencher du côté de l’irrationalité.

Dans cette escalade, la place de la communication est importante. 

Toujours selon un sondage Ifop 57% des personnes interrogées estiment que « le gouvernement a caché certaines informations ».

La grande évolutivité de la situation oblige médias et personnalités politiques à s’organiser en fonction, parfois accentuant les mécanismes de peurs. Les « fake news » et autre théories du complot profitent alors d’un terreau fertile.

Comment expliquer l’émergence de ces mécanismes socio-psychologiques ?

Comment garder la tête froide face au flot d’informations qui déferlent ces derniers jours ?

Avec nous pour en parler :

  • Sylvain Delouvée Psychosociologue, Maître de conférences à l’Université de Rennes 2
  • Rudy Reichstadt Directeur de Conspiracy watch, Auteur de L’opium des imbéciles (Grasset)
Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.